Partagez | .
 

 Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luka Katchev
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 23
Localisation : au lycée

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans Lycéen
Pouvoirs:

MessageSujet: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Ven 22 Mar - 14:20

La poisse !

J'avais essayé d'allumer mon ordinateur pendant cinq bonnes minutes, mais rien n'y faisait. J'étais bon pour l'emmener chez le réparateur dans la matinée. Je ne connaissais rien à l'informatique ! Je n'avais pas cours à partir dix heures jusqu'en début d'après-midi. J'avais donc de bonnes heures devant moi pour me rendre en centre ville. Je mis mon portable dans mon sac de cours, à côté de mon trieur, et je quittai ma chambre, refermant la porte derrière moi. Je descendis les escaliers principaux de bâtiment des internes que je quittai par la suite. Il faisait beau. La cour était vide. Il était 8.10, j'étais déjà en retard pour mon cours de français. Je me hâtai vers la salle où je m'excusai en entrant. Le professeur avait l'habitude de me voir manquer les quelques premières minutes de ses leçons, ne cherchant plus à me renvoyer jusqu'au bureau du proviseur. Je m'installai simplement au fond, seul. Les deux heures furent longues à se pencher sur les grands classiques de la littérature française. Dès la sonnerie de 10.00, je rangeai rapidement mes affaires et sortis du lycée. Je pris mon vélo resté sur l'un des emplacements réservés aux élèves. Après avoir retiré mon antivol, je me mis en route pour la boutique d'informatique. Je roulais ainsi pendant plusieurs bonnes minutes, puis j'arrivais enfin sur les lieux. J'espérais ne pas avoir à dépenser trop, car sinon mes parents allaient prendre cet argent sur mes économies personnelles. Je repris mon souffle une dernière fois avant d'entrer. Le magasin était vide, ormis un jeune homme, qu'il me semblait avoir déjà vu au lycée. Je n'en étais pas sûr. Je ne faisais pas attention aux autres. Je m'avançai vers un vendeur, lui donnant mon ordinateur portable et lui expliquant les symptômes de sa maladie. L'informaticien s'empara de mon matériel et m'expliqua qu'il regarderait cela dans l'après-midi.

" J'en ai besoin le plus tôt m'sieur.
- Je sais bien, mais je n'aurais pas le temps de voir ça aujourd'hui.
- Okay. "


Je pris mon ordinateur, me détournai et quittai la pièce. J'étais exaspéré de ce manque de motivation. A ce rythme-là, je sentais qu'il lui faudrait au moins une semaine ne serait-ce que pour penser à mon portable. Je le rangeais dans ma sacoche lorsque je vis l'autre garçon sortir du magasin...

_________________

<< Hold your breath, and count to ten. >>


Dernière édition par Luka Katchev le Ven 22 Mar - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Richard Miliace
avatar
Messages : 1002
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 22
Localisation : Sur Terre, cherchant Akira.

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans. Cyber-créateur.
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Ven 22 Mar - 19:21

Voila que je me promène dans la rue... C'est vrai que ça fait déjà super longtemps que le soleil n'avait pas taper à plein régime mon épiderme, mais quand même... J'ai toujours détesté le soleil, il n'est pas mon élément naturelle...

J'aperçois un magasin d'informatique pas loin, je pénètre à l’intérieur, il y a un climatiseur posé juste au dessus de l'entrée, je m'y attarde quelques secondes, le temps que ma température corporelle retombe ne serai-ce qu'un peu. Après une dizaines de secondes passés dans la fraicheur du climatiseur je décide de visiter ce magasin.
Je me promène dans les rayons, regardant les ordinateurs exposés, critiquant intérieurement les défauts majeurs que je remarque. Je vogue dans mon vrai élément naturelle, les ordinateurs m'ont toujours attirés et mon intelligence supérieur m'a toujours permit de les comprendre facilement, et de pouvoir leur parler mentalement et informatiquement.
La porte du magasin s'ouvre, je vois un jeune homme, de seize ans à vue de nez, vêtue de rouge, la casquette sous le bras, les cheveux noirs désordonnés et les yeux rougeoyant semblant refléter la boutique toute entière. Il s'avance d'un pas rapide vers le comptoir en observant les autres visiteurs qu'il aperçoit, il croise mon regard une seconde, mes yeux noisettes d'un noir ténébreux, une couleur et une forme que j'ai toujours détesté, croisent ses yeux rubis d'un rouge pâle et pourtant si présent. Ce simple regard m'a forcé à m’intéresser de prés à son possesseur. Je fais semblant de regarder de nouveau les ordinateurs qui m'entoure mais je me concentre sur le dialogue du vendeur et de ce garçon fort intéressant.
Il est question d'un problème d'informatique avec un ordinateur portable dont il a la propriété. Il expose les symptômes du problème, en un instant je visualise la solution, il ne me faudrait que cinq minutes pour tous régler mais le vendeur n'a pas l'air de si connaitre et il renvoi le garçon aux yeux rouges sans cérémonie.

Comme si il avait pas le temps de le faire... Il est trop paresseux c'est tout...

Je vois le jeune homme ranger son ordinateur dans sa poche et se préparer à sortir, je le devance et juste avant de sortir je lui souffle en un murmure :

"Suis moi, je peux faire quelque chose pour ton problème d'ordinateur."

Je traverse la rue et m'assoit sur un banc juste en face de la boutique. Le garçon sort et m'observe pendant quelques secondes, il hésite, je lui fait un petit geste de la tête pour l'inviter à venir me rejoindre, il se décide et traverse al rue. Il est à présent debout juste en face de moi, je tends la main vers lui et attend qu'il me passe l'ordinateur, il hésite de nouveau.

Il a peur que je me sauve avec son ordinateur ou quoi?

"Fais moi confiance, je n'ai même pas besoin de me lever pour réparer ton ordinateur, ne t’inquiète pas, je ne bougerais pas!"

Le garçon abandonne toute prudence et me tend son ordinateur, je le prend délicatement et le retire de sa poche, je l'ouvre et le temps que je l'allume et je discute avec son possesseur :

"Je suis Richard Miliace et toi?"

Il ne me répond pas.

Il ne me fais pas encore confiance après tout...

L'ordinateur arrive enfin au stade où que je voulais qu'il soit, je pianote alors avec rapidité sur le clavier, tapant des lignes de code et des lignes de programmes,, je supprime certaines données, j'en invente de nouvelles, je change les programmes, et ce pendant quelques minutes. Après exactement quatre minutes et quarante-sept secondes, l'ordinateur atteint son bureau.
Je referme l'ordinateur avec douceur, le range dans la poche et le rend au garçon inconnu qui le prend docilement. Je lui dis :

"Voila, c'est réparé. Bon ben... Salut!"

Je me lève, je fais quelques pas quand le garçon me lance :

"Je m'appelle Luka Katchev! Merci! J’espère qu'on se reverra un jour!"

Je me retourne lentement, je fixe dans les yeux mon nouvel ami et lui dit :

"Mais j'y compte bien, Luka Katchev, mon ami."

Je reprend ensuite mon chemin, en ne me doutant pas que j'allai revoir Luka bien plus vite que je ne le pensais...

[HRPG : J’espère ne pas avoir été trop long, et j’espère également que vous ne voyez pas un comportement Yaoï dans le fait que j'admire les yeux de Luka. En vous remerciant, Richard Miliace!]
Revenir en haut Aller en bas
Luka Katchev
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 23
Localisation : au lycée

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans Lycéen
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Ven 22 Mar - 20:49

Il s'était tenu peut de temps devant moi, me disant qu'il fallait que je le suive pour qu'il répare mon ordinateur. Je fronçais les sourcils, l'air perplexe. Qu'est-ce qu'il voulait exactement ce type ? Je le regardais traverser la rue, s'asseoir sur un banc, restant quant à moi immobile. Je n'avais pas bien saisi ce qu'il me demandait. Un signe de tête de sa part confirma ce que j'avais cru comprendre. Il voulait que je traverse la rue et le rejoigne. Ce que je fis, tout en l'observant. Sa silhouette était plutôt élancée et musclée. Ses cheveux d'un noir d'ébène retombaient sur son front au rythme de la brise légère qui s'était maintenant établie. Alors que je me rapprochais, je distinguais mieux ses yeux noisette derrière l'éclat de ses lunettes. Son style vestimentaire s'accordait en habits simples de couleurs sombres. Rien d'étonnant à ce que ce genre de type s'y connaisse en informatique. Il avait l'air intelligent. Le jeune homme tendit la main pour que j'y place mon ordinateur portable. Je n'aimais pas vraiment cette façon qu'il avait d'apparaître sûr de lui. Il n'avait rien à me prouver. Il réparait l'ordi' et moi, je le payais. C'était aussi simple que ça ! Toutefois, je devais moi-même faire un effort, car tant que je ne lui remettais pas mon ordinateur, il ne pouvait le réparer. Il me demanda de lui faire confiance et je plaçai entre ses mains ce qui contenait toute ma vie. Photos de mon passé de Croate, mails échangés avec mes amis, et ces petits jeux vidéos sur lesquels je passais mes soirées de grand solitaire. C'est alors que le lycéen me dévoila son identité. Je ne lui avais rien demandé, une fois de plus, alors je ne compris pas pourquoi il s'était présenté. Richard Miliace. J'allais tâcher de ne pas oublier ce nom, puisqu'il pourrait m'être utile. Si jamais il m'arnaquait, je pourrais le retrouver. Toutefois, je ne lui donnai pas le mien. Le temps viendrait certainement où je pourrais le lui offrir en toute confiance. L'heure n'était simplement pas arrivée. Il fallut quelques minutes seulement pour que Richard achève de réparer mon ordinateur. J'eus à peine le temps d'observer la petite place où nous étions, sous les arbres, qu'il refermait déjà l'écran sur le clavier. Puis il me le rendit. Richard ne demanda rien. Il me salua et partit aussi simplement. Je n'eus pas le temps de lui proposer de l'argent. Pour tout remerciement, je lui dévoilai mon nom et l'accompagnai d'un "merci" affectueux. J'étais plutôt maladroit mais j'ajoutai une belle formule de politesse visant à lui faire espérer que je désirais le revoir. Je fus surpris qu'il y réponde et me désigne comme étant son ami. J'en restai immobile quelques instants, ne sachant que faire.

Agir était inutile, car le jeune lycéen avait déjà disparu au coin de la rue. Je fis d'ailleurs demi-tour et me mis en quête de mon vélo. Je l'avais laissé posé contre le mur de la boutique d'informatique. J'en étais certain ! Mais alors, où était-il ? Je jurai à voix haute, réellement énervé. J'y tenais énormément, à cette bicyclette ! Je cherchai du regard les endroits où elle aurait pû être déplacée, mais rien n'y faisait, elle n'était plus là. Je vis alors un cycliste sur ce qui semblait être mon deux-roues. Je m'élançai derrière lui, l'intimant de s'arrêter de suite. La route descendait. J'étais en pleine vitesse, mon sac en bandoulière que je tenais d'une main pour éviter qu'il ne rebondisse trop sur ma hanche. La journée avait mal commencé, c'était une certitude ! Le vélo tourna au coin de la rue. J'allais faire de même, j'étais si concentré sur ma trajectoire que je ne la vis pas. Le choc ne fut pas très violent, assez seulement pour me projeter au sol. La voiture ne roulait pas vite, elle avait simplement tenté de s'engager. Allongé sur la route, je vis mon vélo jeté en face de moi contre deux poubelles. Une voie sans issue. La roue arrière tournait toujours. Mais personne dans la ruelle. Envolé. Le conducteur du véhicule m'aida à me relever, proposant d'appeler une ambulance ou de m'amener à l'hôpital. Je ne l'écoutais plus. On avait cherché à voler mon vélo. Je boîtillai jusqu'à ma bicyclette et pris le chemin du retour, marchant à côté. J'avais, d'un hochement de tête, affirmé au conducteur que j'allais bien. Cependant, à peine eus-je fait vingt mètres que je dus m'arrêter de toute urgence. Ma cheville me lançait trop. Je retirai ma chaussure pour m'apercevoir qu'elle était gonflée et violacée. Une rapide inspection m'indiqua que ma hanche avait aussi souffert de rencontrer le pare-choc de la voiture. Mon coude saignait. Je soupirai. J'allais devoir me traîner à cloche-pied ou bien trouver quelqu'un pour me raccompagner. Mon regard erra sur les passants, désespéré. Mais mes yeux s'illuminèrent à la vue d'un visage connu. Richard.

" Richard ! "

Je me levai sur mon pied valide et lui fis signe de s'approcher. Il m'avait aidé une fois, peut-être était-il prêt à recommencer ?


[ Ne t'en fais pas ! Ca n'est pas trop long ! Mes réponses sont d'ailleurs plutôt courtes :/ ]

_________________

<< Hold your breath, and count to ten. >>
Revenir en haut Aller en bas
Richard Miliace
avatar
Messages : 1002
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 22
Localisation : Sur Terre, cherchant Akira.

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans. Cyber-créateur.
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Sam 23 Mar - 12:40

Je marche un peu dans la rue, je ne pense à rien pendant quelques secondes, puis quand je pense que je suis assez éloigné de là où se trouve Luka, je m'arrête et commence à me poser des questions :

Pourquoi j'ai fait ça? J'avais aucunes raisons de l'aider! Je ne le connaissais même pas et lui non plus! Mais pourquoi après avoir vu un instant son regard je me suis sentit obliger de l'aider? Pourquoi?

Je recommence à marcher dans la rue, puis je sens ma peau me bruler, toujours ce soleil que je déteste, je m'arrête sous un arbre pour échapper à cette maudite lueur. Un bruit de frein attire mon attention, je vois une voiture heurter quelqu'un, il tombe à terre, je n'arrive pas à voir qu'il y est, il y a trop de passant me gênant la vue. Le conducteur va le voir et essaye de l'aider, on dirait qu'il refuse, il se dirige vers la ruelle se trouvant juste en face, c'est à ce moment que je le reconnais, c'est Luka!
Il va vers un vélo posé sur des poubelles, en boitillant, il n'a pas l'air d'aller bien. Il atteint son bien et essaye de revenir dans la rue mais il s'arrête, il souffre beaucoup trop, il ne peux plus avancer. Je n'hésite même pas, je m'élance, je traverse la rue en évitant les passants et me dirige vers mon ami. Il me repère et crie mon nom en me faisant le même geste que je lui avait envoyer quand je voulais l'aider.

Pourquoi je vais l'aider? Bah... Tans pis... ça peux pas faire de mal d'avoir un ami sur Terre!

Je me rapproche de lui, le regarde dans les yeux, lui sourit et lui demande :

"Qu'est-ce qui se passe? Tu t’ai dis que ce serait trop simple de rentrer chez toi avec tes deux pieds valide alors tu as fais exprès de te blesser?"


Je rigole doucement, Luka sourit timidement en me demandant de ne pas me moquer, puis il me regard fixement de ses magnifiques yeux, que je peux admirer à ma guise pendant les quelques secondes qui passent, et me demande :

"Tu veux bien m'aider de nouveau, Richard?"

Je hoche la tête et lui tourne le dos en lui montrant mes mains grandes ouvertes. Il ne réagit pas, il ne comprend surement pas. Je lui demande alors de grimper sur mon dos. Il est surpris mais accepte après un instant de réflexion. Je le soulève, il n'est pas très lourd, il me demande de ne pas oublier le vélo. Je le ramasse avec une main et on sort de la ruelle.
Je lui demande où il habite, il me montre le chemin, pendant la marche on discute un peu, mais pas trop, on ne se fais surement pas encore assez confiance, mais bon... ça viendra!

Quoi? Comment ça? J’espère mieux le connaitre? Pour quelle raison? J'avais surement besoin d'un... vrai ami! Je n'en est jamais eu... et je trouve que... j'aime vraiment ça!

On marche depuis un peu moins d'une heure quand je reconnais l'endroit où il me mène, c'est au collège Kadic! Je m'avance prudemment vers la porte d'entré, je n'ai pas oublier ce qui s'est passé les dernières fois que j'y suis aller! [HRPG : Pour connaitre ce qui s'est passé lire le rp d'Akira et de moi : "Une nuit paisible".] Avant de pénétrer au cœur de l'établissement je lui demande où je dois le déposer? Il me répond à l'infirmerie. Je me dirige donc vers le bâtiment médicale.
On ne se trouve plus qu'à cinq mètres quand un adultes mal rasé vêtu d'un survêt rouge se dirige vers nous, c'est le surveillant Jim Moralès. je soupire en imaginant ce qu'il va encore me dire après notre dernière rencontre. J'ai hâte qu'il arrive à notre portée.[HRPG : Comme Akira (et donc Jim) est absence, on peut considérer Jim comme étant un pnj pour ce rp!]
Revenir en haut Aller en bas
Luka Katchev
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 23
Localisation : au lycée

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans Lycéen
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Lun 25 Mar - 18:59

Je laissai une expiration de soulagement s'échapper de mes poumons. Richard venait dans ma direction. S'il ne souhaitait pas m'aider directement, au moins allait-il me prêter un téléphone. Son regard croisa longuement le mien puis il me demanda ce qu'il se passait. Il ajouta avec ironie que j'avais fait exprès de me blesser. Je baissai automatiquement les yeux vers le sol, ne sachant si je devais rire ou le prendre au sérieux. Je lui demandai simplement de ne pas se moquer de moi, tout en laissant un sourire étendre légèrement le coin de mes lèvres. Puis je relevai mes pupilles pour les river dans les siennes. Je lui demandais de l'aide. Je formulais ma demande en y plaçant tout l'espoir que je pouvais. Je désirais ardemment qu'il m'aide à rallier le collège car sinon, j'allais devoir ramper comme un ver. Richard hocha la tête et me tourna le dos, me présentant ses paumes tournées vers le ciel. Je ne comprenais pas. Il voulait que je lui tienne la main ? N'avait-il pas vu que je ne pouvais pas marcher ? Mon ami m'expliqua alors que je devais monter sur son dos. Une fois la surprise passée, je pris le maximum d'élan que je pouvais sur mon pied valide et je bondis, me raccrochant à ses épaules. Je lui dis alors de ne surtout pas oublier mon vélo, ce qu'il fit d'une main. J'indiquai ensuite à Richard de me conduire jusqu'au collège Kadic, le menant à travers les rues et le long des avenues. Pendant le court trajet qu'il nous restait à parcourir, je lui relatai ce qu'il s'était passé, pourquoi j'avais couru derrière ma bicyclette. Et puis je lui parlai de la pluie et du beau temps. Je ne savais rien de lui, mais j'étais content qu'il m'aide. Toutefois, j'étais loin d'être prêt à lui confier ma vie et mes secrets. Personne ne les connaissait. Nous arrivâmes enfin au collège. Là, je lui dis de me déposer à l'infirmerie. Je lui montrai du doigt le bâtiment. C'est alors que Jim, le professeur de sport, surveillant et coach de l'équipe de basket - entre autre -, vint dans notre direction.

" Alors Katchev, on sait plus faire du vélo ? On préfère faire du cheval sur le dos de ses camarades ! Ca me rappelle la fois où j'avais voulu déposer une proposition d'épreuve olympique pour les jeux, mais je ne préfère pas en parler... "

J'indiquai brièvement à Richard de me déposer au sol, et j'expliquai à Jim les raisons de ma déconvenue.

" Je me suis fait renverser par une voiture, m'sieur Moralès. Mais Richard m'a aidé à rentrer. On cherche pas à créer un sport.
- Ah bien... bien... Alors remercions ce Richard. Mais oh ! Je te connais toi ! "


Dès que le regard du surveillant se posa sur Richard, ses yeux s'illuminèrent, et d'une manière qui me semblait assez peu appréciable. Je ne comprenais pas, mais Jim et Richard ne semblaient pas avoir gardé bon souvenir de leur dernière rencontre. Qu'allait-il maintenant se passer ? Jim s'avança vers mon nouvel ami pour mieux l'observer, sans doute pour être certain qu'il s'agissait bien de la personne qu'il croyait reconnaître. Je me demandais ce qu'il s'était passé à ce moment-là. J'esp"rais que l'un d'entre eux l'explique devant moi. En attendant, je me fis tout petit.

" Oui ! C'est bien toi, l'autre nuit... "

_________________

<< Hold your breath, and count to ten. >>
Revenir en haut Aller en bas
Richard Miliace
avatar
Messages : 1002
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 22
Localisation : Sur Terre, cherchant Akira.

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans. Cyber-créateur.
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Mar 26 Mar - 15:08

Jim se rapproche de nous, je dépose Luka à sa demande et il commence à discuter avec son surveillant, celui-ci ne me remarque pas tout de suite, il est un peu lent d'esprit si je peux me permettre. Lorsque Luka finis de retransmettre son histoire, Jim se tourne vers moi pour me remercier lorsque ses yeux se dilatent en me fixant. Il m'a reconnu.
Jim ouvre lentement les lèvres et dit :

"Oui ! C'est bien toi, l'autre nuit..."

Mince, je vais avoir des ennuis si ça continue, je veux surtout pas que Luka ai une mauvaise impression de moi! Mon intelligence supérieur se met à travailler à toute vitesse et là, je sors un mensonge qui peux me sortir d'affaire en un clin d’œil!Je ne le laisse pas finir sa phrase, je le coupe et lui dit d'un ton très sérieux et très poli :

"Vous devez me prendre pour quelqu'un d'autre monsieur! Je suis nouveau ici! Je viens d'arriver et je dois me rendre au collège Kadic. Savais-vous où il se trouve?"

Jim est très surpris de ma réponse, il n'a pas l'habitude de se faire couper la parole, mais bon... Il réfléchit, enfin... je crois, si on peux appeler ça réfléchir sans être insultant. Il essaye de trouver ses mots puis il reprend son sérieux et me dit :

"Tu es arrivé à la bonne adresse, tu te trouve au collège Kadic. Tu commenceras les cours à partir de cette après-midi, va au bureau du principal pour y avoir ton emploi du temps. Toi par contre, il se tourne vers Luka, je t’emmène à l'infirmerie tous de suite, aller accroche toi et suis-moi."

Jim s'éloigne avec Luka à ses cotés, il me regarde avec un air interrogateur, je hausse les épaules et lui lance un "Aller, à plus tard Luka" qui le fait sourire et se retourné pour regarder là où il met les pieds. Je me dirige vers le bureau du principal, je n'ai pas besoin de carte puisque le plan du collège à été imprimer dans mon esprit par Xana, je frappe à la porte, pas de réponse. J'entre, la secrétaire est absente.

Quelle chance!

Je pénètre rapidement dans le bureau et me dirige vers l'ordinateur posé sur la table, je m'assois et l'allume. Il me demande un mot de passe, que je craque en deux-deux, j'arrive sur le bureau, je repaire tous de suite ce qui m’intéresse et je change tous ce dont j'ai besoin pour me faire passer pour un vrai nouveau. J'arrive à la dernière étape où je dois choisir ma classe, je cherche un peu avant de repérer deux noms, celui d'Akira et celui de Luka.
J'hésite, je suis très tenter d'aller dans la classe d'Akira, pour des raisons... purement... comment dire... émotionnelle! Mais, elle doit se souvenir de la dernière nuit et je ne peux pas lui faire croire que ce n'était pas moi. Elle est trop intelligente pour ça. Je me rabat alors sur la classe de Luka, je connaitrais au moins quelqu'un dans ma classe.
Je finis à peine d'éteindre l'ordinateur et de me levé de ma chaise quand la porte du bureau s'ouvre, je fais un bond de deux mètres sur le coté les deux mains dans le dos et le corps bien droit pour paraitre naturelle. La secrétaire rentre, me repaire et me demande la raison de ma présence ici. Je lui explique que je suis un nouveau et j’attends de savoir ma classe, elle s'installe, allume son ordinateur, ouvre la liste des nouveaux élèves puis m'annonce que je trouve dans la Seconde 1.

"Tu as un cours d'espagnol en S1 et c'est tout pour aujourd'hui, tu recevras un emploi du temps demain dans la matinée. Tu es externe ou interne?

- Externe, madame."

Elle note les dernier détails que je n'ai pas remplit pour ne pas qu'elle est de soupçon puis me demande de partir vers mon premier cours. Je sors, me dirige vers ma salle de classe, j'attends devant que la sonnerie annonce la reprise des cours en me demandant la raison pour laquelle je me suis fait passer pour un élève de ce collège? La sonnerie retentit et un groupe d'élève se dirige vers moi, je me tourne et mon cœur se glace lorsque je vois venir vers moi, un groupe de six Lyoko-guerriers : Aelita, William, Odd, Yumi, Ulrich et Jérémie. Ils rigolent ensemble mais s'arrêtent immédiatement lorsqu'ils me voient. On se jette des regards incrédules pendant quelques secondes, puis une voix dans mon dos lance :

"Eh Richard!"

Je me retourne et je vois un Luka souriant marcher vers moi, en boitant légèrement. Qu'est-ce que ces deux rencontres vont me réserver pour la suite?


Dernière édition par Richard Miliace le Mar 26 Mar - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luka Katchev
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 23
Localisation : au lycée

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans Lycéen
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Mar 26 Mar - 17:48

Richard expliqua à Jim qu'il était nouveau au collège. Pourquoi ne m'en avait-il pas parlé ? Je haussai les épaules. Ca n'était pas important, on ne pouvait pas tout se dire dès les premières phrases échangées. Finalement, le surveillant indiqua la direction du bureau du proviseur au futur lycéen. Il devait avoir confondu Richard avec un autre élève qui, apparemment, avait rôdé dans l'établissement en pleine nuit. Je relevai subitement un regard surpris vers le visage de celui qui m'empoignait l'épaule. Je ne l'avais pas entendu me dire qu'il allait m'accompagner à l'infirmerie. Je m'appuyai sur l'homme afin de libérer le poids de mon corps de ma jambe blessée. Celui qui m'avait aidé m'indiqua que nous nous retrouverions peut-être plus tard. Je ne lui répondis que d'un sourire, peinant à avancer. Les dix mètres qui me séparaient du bâtiment infirmier me semblaient extensibles à l'extrême. Enfin nous y parvînmes. L'infirmière me fit asseoir aussitôt sur un lit et me demanda ce qu'il se passait.

" Je suis tombé m'dame. Une voiture qui m'a renversé, mais elle roulait pas vite. Hé m'sieur Moralès ! Avant de partir, vous pourriez ranger mon vélo au garage ? "

Je sortis mon anti-vol de mon sac et le tendis au surveillant mal rasé. Il aquiesca, se saisit de l'objet et sortit en sifflotant.

" Où as-tu mal ?
- A la ch'ville. Puis à la hanche.
- Et ton coude saigne ! "


Aussitôt, elle s'empara d'une compresse qu'elle m'ordonna de poser sur mon coude rouge de sang. Puis elle appliqua une crème sur ma hanche et enfin se pencha sur le problème de ma cheville.

" Une atèle suffira avec une paire de béquilles. "


L'infirmière plaça l'atèle tandis que je serrais les dents, ne voulant exprimer ma douleur. La jeune femme me fit encore remplir quelques papiers. Luka Katchev. K-A-T-C-H-E-V. 2nde 1. 19 ans. Oui, redoublant. Et je pus retourner en cours, muni de mes deux jambes supplémentaires. Je quittai l'infirmerie et pris la direction du bâtiment principal, où j'allais être pour la première fois à l'heure à mon cours d'espagnol. La prof' serait fière de moi ! Je soupirai. Je montai une à une les marches jusqu'à la S1. J'arrivais dans le couloir où se massaient plusieurs classes, dont la mienne devant la porte de la petite salle de langues. Je reconnus alors une silhouette qui me tournait le dos. Richard. Ca alors ! Une fois les quelques secondes de surprise passées, je l'interpelai. Mon nouvel ami fit volte-face et je m'approchai de lui jusqu'à pouvoir engager une conversation et être perçu dans ce brouhaha. Il devait être venu jusqu'ici pour demander de mes nouvelles.

" J'ai une entorse. Béquilles et atèle. Je dois repasser la voir demain. J'en ai pour un moment d'après l'infirmière. Et toi, tu as trouvé le bureau du proviseur ? "


Je le regardais, attendant sa réponse. Mais je distinguais derrière lui un groupe de six jeunes lycéens qui le dévisageaient. Je fronçai les sourcils, perplexe. Richard, nouveau, avait-il déjà des ennemis à Kadic ? Ennemis car, je le voyais bien, les émotions sur leurs visages en disaient long sur leurs ressentiments. De toute façon, je ne les aimais pas trop ceux-là. Plutôt louches. Ils allaient souvent dans le parc et avaient toujours l'air pressé. S'ils en voulaient à mon nouvel ami, ils sauraient qui trouver face à eux. Enfin, il n'y avait pas encore de guerre ouverte discernable, je laissais seulement mon imagination m'emporter. Et ils ne parlaient pas forcément de nous. Je tâchai de me tempérer alors que Richard me répondait...

_________________

<< Hold your breath, and count to ten. >>
Revenir en haut Aller en bas
Richard Miliace
avatar
Messages : 1002
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 22
Localisation : Sur Terre, cherchant Akira.

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans. Cyber-créateur.
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Mer 27 Mar - 9:41

Lorsqu'il arrive devant moi, armé d'une paire de béquille pour se maintenir debout, Luka, heureux de me revoir si vite me raconte ce qui c'est passé de son coté à l’infirmerie et me demande si j'ai réussit à trouver le bureau du principal. Je lui sourit, essayant d'ignorer les regards menaçants que me lance les Lyoko-guerriers dans mon dos, et lui répond :

"Oui, je suis dans la Seconde 1, j'ai un cours d'espagnol tous de suite.

- Incroyable! Je suis aussi en Seconde 1, quel hasard! C'est génial!"

Je stimule une expression de surprise, je suis très fort à ce petit jeu, je ne dois surtout pas lui faire comprendre que je savais déjà que j'allais être dans sa classe. La prof arrive à ce moment et nous demande de rentrer, juste avant de passer en dernière la porte d'entrée, je me tourne vers mes ennemis. Je vois Jérémie trifouiller son ordinateur, les autres m'observent, je leur fait un petit signe de la main et leur lance un grand sourire, qui les rend plus furieux encore.
Je rentre dans la classe et me dirige vers le bureau de la prof, je lui explique ma présence ici, elle acquiesce et me demande de m'assoir. Je me tourne vers les élèves bavardant et chahutant dans la classe, je repère le moins brouillant, le plus discret, malgré la présence de ses béquilles, au fond de la classe et je vais m'assoir à ses cotés. Luka se tourne vers moi lors que je m'assois, il veux me dire quelque chose, mais la prof choisit ce moment pour commencer à parler, alors il ne me dit rien, mais je comprends à son regard qu'il a quelque chose de très important à me dire, et qu'il le fera le plus tôt possible, que ce soit en classe ou non.

"Nous avons un nouveau élève parmi nous. Il nous vient de la campagne alors soyez très gentils avec lui."

Tous les regards se tournent vers moi, certains, la totalité des garçons, ne n'observent qu'un bref instant, tandis que les filles me scrutent avec intention, j'en ai l'habitude, je fais toujours cette effet à la gent féminine, ce qui ne me touche pas le moins du monde. la prof commence enfin son cours, son sujet m'importe peu. Luka me fait une petite tape sur le bras, je me tourne vers lui, il se penche vers moi et me chuchote :

"C'était qui les gars qui t'observer dans ton dos?

- Qui?

- Le groupe de six, tu leur a fait quelque chose? Il te cherche des noises?

- Ne t’inquiète pas, ça doit être une erreur de leur part.


- Je l’espères, car s'ils tentent quelque chose, je...

- Je pense que tous le monde veux savoir ce que vous feriez, mais là j'aimerais que vous suivez le cours monsieur Katchev, à moins que vos béquilles vous empêche d'écouter?"

La prof nous regarde maintenant, et toute la classe rigole. Luka baisse les yeux et serrent les poings sous la table.

Ainsi on veux se payer de la tête de mon camarade, vous allez voir madame.

Je me lève, tous le monde se tait et la prof me regarde avec les yeux ronds.

"Monsieur Miliace, pour quelle raison vous levez vous?"

Je souris doucement, je lance un clin d’œil à Luka qui me regarde lui aussi avec les yeux ronds, je me tourne de nouveau vers la prof et je lance dans un espagnol parfait [Je suis très mauvais en langue, je vais donc vous demander de croire que je parle en espagnol lors que les mots seront soulignés. Merci]

"Madame, vous avez fait une erreur dans votre explication sur le chômage en Espagne. En effet vous nous avez dit que la principale cause est dus au gouvernement qui ne respecte pas ses promesses, cependant cela n'est pas vrai! Le gouvernement respecte 75% des promesses de son programme, la véritable cause du chômage est la présence d'un important groupe de..."

Je continue ainsi, en exploitant toutes mes connaissances en la matière, les élèves ne disent plus rien, tous le monde me regarde, la prof est comme devenu muette. Je parle ainsi pendant une vingtaine de minutes avant d'achever sur une phrase ironique :

"Je pense que c'est tout. Alors dites moi Madame, qui n'écoute pas en cours?"


La classe explose de rire et m'applaudit, la prof s'est comme transformée en pierre et cela ne change pas malgré la cloche qui sonne la fin des cours et les nombreux élèves qui la bouscule en se dirigeant vers la porte. Je sors en premier et attend Luka à la sortie. Tous les élèves qui me passent devant me sortent des phrases du type : "Bien jouer gars!" ; "T'es trop fort Miliace" ; "Essaye de refaire le même coup en Maths". Les filles me lancent des regards de braise, espérant que je m’intéresse à elles. Enfin Luka sort, s'arrête devant moi et me regarde.
Il est sur le point de me dire quelque chose lorsque quelqu'un cria mon nom dans mon dos. Je me retourne et là je vois les mêmes Lyoko-guerriers qui me regarde méchamment. J'ai l'impression qu'il ne sont pas venu ici pour me féliciter d’avoir ridiculisé la méchante prof d'Espagnol!
Revenir en haut Aller en bas
Luka Katchev
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 23
Localisation : au lycée

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans Lycéen
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Mer 27 Mar - 19:51

Richard m'expliqua qu'il avait bien trouvé le bureau du proviseur, qui l'avant affecté à la seconde 1. Je fus très surpris d'apprendre cette nouvelle ! Cela signifiait simplement que, si mon camarade se trouvait dans ce couloir, c'était parce qu'il allait également assister aux mêmes cours que moi. Nous étions dans la même classe ! Je lui fis part de mon enthousiasme avec vivacité. Lui même semblait surpris. Le calme se fit légèrement dans le couloir et je croisai le regard de notre professeur d'espagnol, Mme Torres. J'entrai le premier dans la salle, armé de mes béquilles. Comme à mon habitude, je pris place au fond de la pièce, sur la gauche, près des fenêtres. Je sortais mes affaires tout en observant Richard, qui allait se présenter à l'enseignante. Le lycéen me rejoignit ensuite. Je voulais absolument aborder avec lui le groupe de terminale qui avait posé sur nous des regards si lourds de sens. Je tenais à savoir qui ils étaient, et ce qu'ils lui voulaient. Malheureusement, la voix claire et portante de Mme Torres résonna dans la salle, m'intimant le silence. Nous aurions bien une autre occasion d'aborder le sujet. Tous les regards se tournèrent alors vers mon compagnon. Je n'avais pas écouté les paroles du professeur, mais, à priori, elle venait de présenter Richard aux secondes 1. Certaines filles observaient mon voisin de droite avec grande attention. Je ne pouvais m'empêcher de les fixer à mon tour, comme pour leur ordonner de lâcher un peu mon pote. Ca devait le gêner d'être le centre du monde aussi longtemps. Une fois que le sujet du cours fut bien lancé, je pressai légèrement le bras de Richard pour lui faire comprendre que je voulais lui parler. Je me penchai alors vers lui pour lui demander l'identité du groupe de jeunes lycéens qui l'avait regardé avec obstination dans le couloir. Mon camarade m'affirma qu'il devait s'agit d'une erreur, et j'allais lui dire que j'étais prêt à l'aider si jamais leurs intentions n'étaient pas bonnes, mais la voix de Mme Torres, ou plutôt le fait qu'elle prononce mon nom, m'interrompit et me fit lever les yeux vers elle. Que me voulait-elle ? J'allais avoir des ennuis. Déjà que je ne suivais que rarement ses cours, si en plus elle me surprenait en grande discussion dès que j'avais un voisin à mes côtés, j'allais me retrouver de nouveau seul. Je soupirai. Malheureusement, des rires fusèrent dans la classe et les regards étaient rivés vers moi. Je regardais ma feuille, serrant les poings de colère parce que j'étais incapable de répliquer quoi que ce soit. Je devais faire des efforts. Toute faire pour éviter un autre redoublement. Y compris me soumettre à ce genre d'humiliation.

Un râclement de chaise sur le sol suivi d'un silence brutal me fit instantannément relever les yeux vers mon voisin de droite. Il se tenait là, debout, à mes côtés. Calme, apaisé, souriant. Il me fit même un clin d'oeil, ce fervent défenseur des causes perdues. De ma cause perdue. Mon regard se chargea d'étonnement lorsque je l'entendis s'exprimer dans un espagnol purement parfait. Je ne comprenais pas tout ce qu'il disait, mais en voyant la tête de Mme Torres s'allonger de dix pieds de long, j'étais certain qu'il était clairement perçu de notre enseignante et qu'il la mettait KO. L'exposé de mon camarade dura ainsi quelques vingt minutes. Il était incroyable. Sa dernière phrase, je la compris dans toute son entiéreté. D'une pointe acerbée d'ironie, il achevait d'un coup de maître le spectacle fascinant qu'il venait de donner. Ce fut alors toute la classe qui donna un concert de rire et d'applaudissement. Puis la sonnerie libéra notre professeur de son bloc de glace. Richard sorti le premier. Je voyais, et j'entendais de ma place, les autres élèves le féliciter et en demander encore. Pour ma part, je rangeai mes affaires et me débrouillai pour m'en sortir avec mes béquilles. En quittant la salle, je laissai mon regard errer sur notre enseignante, dépitée. Je savais que j'avais marqué un point en faisant de Richard mon ami. Cette prof' ne s'en prendrait plus à moi et ma paresse. J'allais demander à Richard comment il pouvait être si bon en espagnol lorsque son nom fut crié à ma place de l'autre côté du couloir. Je me tournai vers sa provenance, dans le même temps que mon ami cherchait aussi qui avait bien pu l'appeler. Je serrai les poings sur mes béquilles. Encore eux. Ce groupe de six. Ils s'approchaient. Cette fois, j'en étais certain. Ils cherchaient bien des ennuis à Richard. Leurs regards haineux en disaient long sur leurs projets. Je me mis alors devant mon camarade. Cela ne me regardait pas, mais je me devais d'intervenir. J'avais une dette envers lui. Même deux. Ou trois.

" Vous lui voulez quoi ?
- Ca te regarde pas. Tire toi, me lança un grand brun.
- Je vais me gêner. T'oserais pas toucher un mec avec des béquilles hein ?
- Ecoute, je te conseille de partir. C'est entre lui et nous. Allez ! "

J'allais lever l'une de mes cannes et lancer un grand coup dans l'un de ses tibias, à cet espèce de brun orgueilleux, lorsqu'une voix s'éleva dans le couloir. Je baissai aussitôt mon arme de fortune.

" Un problème ? "

Jim Moralès. Ce type était partout.

" Non m'sieur. Richard et moi on allait justement aller en cours. "

C'est ainsi que mon camarade et moi nous échappâmes jusque dans un endroit plus sûr...

_________________

<< Hold your breath, and count to ten. >>
Revenir en haut Aller en bas
Richard Miliace
avatar
Messages : 1002
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 22
Localisation : Sur Terre, cherchant Akira.

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans. Cyber-créateur.
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Jeu 28 Mar - 4:54

On s'éloigne à grands pas, Luka rumine sur l'attitude certains étudiants, mais je ne l'écoute pas trop, je ne peux pas m’empêcher de repenser à ce qui vient de se passer, Luka m'a défendu contre un groupe de six personnes alors qu'il est blessé. Il ne me connait pas assez pour ça, pourquoi alors? C'est ça? Avoir un ami, un vrai ami, qui vous défend quand vous êtes dans la m****?
Luka se tourne alors vers moi, ses grands yeux rouges semblent me transpercer, je lui ouvre donc mon cœur, je n'avais jamais laisser personne être intime avec moi mais je le sens, lui est différent, lui je peux lui faire confiance.

"Merci!"

Luka s'arrête, il est surpris de ma réponse, mais il se contente de rigoler et de me répondre :

"C'est normal! On est ami, non?"

Cette simple phrase me donne un serrement un cœur, un ami, j'ai enfin trouver un vrai ami, qui veux bien de moi. Je ne veux pas le perdre, il faut que je fasse quelque chose avant que ça dégénère.

"Continue, je te rattrape, je dois aller au toilette, je fais vite. Attend moi dans la cours."

Je commence alors à courir vers les toilettes sans me retourner, mais lorsque je sors de son champ de vison, je change de sens et me précipite vers la classe que je viens de quitter. Arriver devant, je les vois assis au loin, Jérémie à son ordinateur ouvert sur les genoux. Je fais le tour en silence et viens me placer juste derriére eux pour écouter leur conversation.

"Je ne comprend pas! Il n'y a aucune tour activé. dit Jérémie.

- Alors comment ça se fait qu'il soit là? répond William.

- Je n'en sais rien, mais sa présence ne présage rien de bon.

- XANA doit avoir un plan à faire marcher, et il est là uniquement pour ça. fait remarquer Aelita.

- Ou peut-être qu'il veux juste passer un peu de temps dans la peau d'un lycéen normal."


Ils se retournent si rapidement que cela pourrait être comique. Ils s’éloignent de moi en me jetant des regard assassins, je ne leur laisse pas le temps de parler, je leur dit :

"Écouter, XANA m'a en effet envoyer ici pour une mission, il est vrai que vous devez vous méfier de moi, mais pour l'instant, je ne fais rien de mal alors arrêter de m’embêter, moi et Luka.


- Le garçon à la casquette? Est-ce qu'il te connait vraiment?

- Tu profites de lui, il ne sait rien de toi!

- Tu le fais souffrir inutilement."

Je veux répondre lorsqu'un bruit de poubelle qui se renverse se fait entendre, je me retourne et là je vois Luka qui me regarde avec des yeux tristes. Mon cœur se glace, je le vois s'éloigner le plus rapidement qu'il peux. Je lève la main et je crie son nom, il ne me répond pas, il ne se retourne pas, il s’éloigne aussi loin qu'il le peux, aussi loin possible de moi.
Je me tourne alors vers les Lyoko-guerriers, ils semblent fier d'eux, ma colère est au maximum de sa puissance, je sens que je vais éclater. Je m'éloigne alors rapidement d'eux, mais là, William choisit de sortir une phrase :

"Tu ne mérite pas d'avoir d'ami! Tu n'es qu'un monstre!"

Ma colère explose, je me retourne et lui lance un coup de poing dévastateur en plein visage, il s'écroule, une voix me crie dessus dans mon dos, mais je l'ignore, je me rue sur William et frappe chaque partie de son corps aussi fort que je peux, ses amis tentent de m'arrêter mais je ne me stop pas, pas avant de l'avoir tuer. Soudain une douleur dans ma nuque se fait sentir, mes yeux s'assombrissent et je m’évanouis.
Revenir en haut Aller en bas
Luka Katchev
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 23
Localisation : au lycée

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans Lycéen
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Ven 29 Mar - 22:40

Je me tournai vers Richard, arrêtant de marmoner contre ce groupe, alerté par son silence et sa mine déconfite. Je croyais percevoir une tempêter interne le haper. Soudain, il me remercia. Je me stoppai net, surpris de ces paroles prononcées de tant de sincérité. Je rigolai légèrement avant de lui assurer que j'avais agi le plus simplement du monde, que c'était normal puisque nous étions amis. Ma dette était à moitié remboursée. C'est alors que mon camarade aux cheveux bruns m'indiqua qu'il avait besoin d'aller aux toilettes. Je devais l'attendre dans la cour. Je descendis lentement les marches, à cause de mes béquilles. Une fois dehors, j'allai me poser sur un banc. Je trouvais que Richard était bien long. Et qu'il m'avait quitté d'une manière très prompte. J'avais un pressentiment. J'avais peur qu'il ne m'ait pas tout dit. Cette sensation s'accentua lorsque je vis sa silhouette se dresser dans la salle de classe où nous étions auparavant, en face de moi. Je m'avançai, aidé de mes deux cannes de métal, et grimpai sur les poubelles pour mieux voir et entendre. J'arrivais au milieu d'une dispute que mon camarade entretenait avec le groupe des six lycéens. Pourquoi était-il retourné les voir. Mon regrad se figea et mon coeur manqua un battement lorsque je les entendis parler d'un garçon à la casquette. Ils parlaient de moi. Les autres étudiants semblaient assez remontés contre Richard, lui disant qu'il profitait de moi et me faisait souffrir. C'est à ce moment que la douleur devint insupportable et que je glissai des poubelles, m'écrasant de nouveau la cheville contre le sol poussiéreux de la cour. Ma déception était si grande. Mes yeux croisèrent ceux de Richard. Cela ne dura qu'une seconde, mais j'avais pu lui montrer à quel point il m'avait blessé. Je ramassai mes béquilles et m'éloignai à l'autre bout de la cour. J'étais énervé et puis, j'avais mal. Mon premier ami. Il m'avait tellement aidé et soutenu le matin même. Comment avais-je pu être si crédule ? Il m'avait dupé, menti, manipulé. Je me sentais sali. Et pourtant, j'essayais de me convaincre qu'il ne s'agissait que d'un inconnu. Je m'assis contre un arbre. Ma cheville me lançait, mais je n'y prêtais pas attention. Je devais faire place nette dans ce que je ressentais. D'abord, Richard m'avait menti. Il n'était pas allé aux toilettes. Il était allé retrouver ces lycéens qui lui cherchaient des noises. Je ne les connaissais pas. Alors pourquoi est-ce que je les croyais ? Je n'en savais rien. Et si Richard m'avait vraiment utilisé pour une raison quelconque ? Tout ce qui s'était passé ce matin, tout cela, ces gestes d'amitié, d'attention, ce n'était que du vent. Je tapai l'arrière de mon crâne contre l'écorce dure. Ma casquette en tomba sur le sol. Je la ramassai et, en la remettant après l'avoir dépoussiérée, je me revelai. Je devais aller à l'infirmerie. J'avais trop mal à la cheville pour poursuivre ainsi. Je rejoignis le bâtiment médical à l'aide de mes béquilles. Là, l'infirmière me demanda ce que j'avais. Je n'entendais que sa voix, car elle se trouvait dans une pièce adjacente, celle où se trouvaient plusieurs lits. Je me rendis auprès d'elle et me figeai en voyant Richard, étendu sur le matelas. Je choisis de ne rien dire, il semblait dormir. Ou bien s'était-il évanoui ?

" Hé bien monsieur Katchev, on enchaîne à ce que je vois ! Viens par là, je vais te mettre un peu de glace. "

Je m'assis sur le lit face à celui de Richard. Je le regardais. J'essayais de percevoir mon ami. Mais je ne voyais que l'amer trahison. La déception. Si grande...

_________________

<< Hold your breath, and count to ten. >>
Revenir en haut Aller en bas
Richard Miliace
avatar
Messages : 1002
Date d'inscription : 30/01/2013
Age : 22
Localisation : Sur Terre, cherchant Akira.

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans. Cyber-créateur.
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Sam 30 Mar - 7:55

J'ai mal... le coup que j'ai reçut à l’arrière de la tête se fait sentir dans tout mon corps. Je ne vois rien pour l'instant, j'ouvre lentement les yeux, je vois le plafond, blanc avec une lampe accroché au centre. Je me redresse doucement, et commence à regarder autour de moi, je suis à l'infirmerie, je ne sais pas qui m'a amené mais je ne m'en soucie plus quand je vois la personne assit sur le lit d'en face, c'est Luka.
Il me regard avec tristesse et déception, je le comprends, ce qu'il a entendu à du lui faire mal, il faut que je lui parle, il est juste en face de moi, mais les mots ne veulent pas sortir. Je baisse la tête, je ne supporte pas de le regarder en face, aucun de nous deux ne dit un mot. Pendant quelques secondes ce silence règne puis je prend mon courage à deux mains et je lève la tête pour lui parler mais c'est à ce moment que l’infirmière entre.

"Bon, je vais te mettre un peu de glace. Elle se tourne vers moi, Ah! Tu es réveiller! Alors comme ça on se bat avec ses camarades?"

Je la regarde dans les yeux. Comment est-elle au courant?

"C'est Jim qui t'a amené, il a du t’assommer car tu es comme devenu fou, tu ne voulais plus t’arrêter de frapper ce pauvre William, qu'est-ce qui t'as pris?"

Je ne répond pas tout de suite, je jette un regard vers Luka, il a envie d'entendre mes raisons lui aussi.

"Il a insulté un ami à moi, et à cause de ça, je vais peut être le perdre. Je lui est mentit, je ne lui es pas tout dit, mais s'il voulait bien m'accorder une petite chance, je lui raconterais tout.

- Malgré ça, il ne faut pas en venir au mains, j’espère que tu n'auras pas trop d'ennui. Et..."

Le téléphone sonne dans la pièce voisine, elle s'excuse puis va décrocher, Luka et moi nous retrouvons seuls, je le regarde dans les yeux, ce rouge qui me fascine tant me donne le courage d'ouvrir ma bouche et mon cœur.

"Luka... Pardonne moi, je ne vais pas démentir ce que les autres ont dit sur moi... il est vrai que devenir ton ami n'était pas quelque chose que je devais faire au départ, mais, après avoir passé du temps avec toi, j'ai enfin compris quelque chose. J'ai besoin de toi, je suis seul, et j'aimerais... j'aimerais beaucoup que tu restes mon ami."

Je tend alors ma main vers lui, en espérant très fort qu'il me la prenne, que je puisse sentir avec elle la chaleur de l'amitié qui m'a été si longtemps refusé.
Revenir en haut Aller en bas
Luka Katchev
avatar
Messages : 120
Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 23
Localisation : au lycée

Mon Personnage
Type: Humain
Âge & Classe: 17 ans Lycéen
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   Ven 5 Avr - 11:41

Je le regardais fixement bien q'il se soit désormais réveillé. Je ne le quittais pas des yeux. Je voulais qu'il sente à quel point je n'acceptais pas qu'on me prenne pour un c**. J'attendais des explications de sa part, qu'il se batte, qu'il tente tout pour se justifier. Mais il ne fit rien. Ma déception en fut encore plus grande, et je savais avoir perdu pour toujours cet ami à peine rencontré. Je ne savais rien de lui. Pourquoi m'étais-je attendu à quelque chose d'exceptionnel ? L'infirmière fit irruption et je relevai mes yeux vers elle. Elle me tendit de la glace que je posai contre ma cheville endolorie. a jeune femme en blouse blanche expliqua à mon camarade de classe qu'elle savait tout et lui demanda de donner une raison à ses actes. Je regardais mon pied bleuâtre et gonflé. Je comptais bien entendre ce qu'il avait à dire, mais je ne voulais pas qu'il puisse lire une quelconque expression sur mon visage. Je ne lui ferai pas ce plaisir. J'écoutais. Et je fus surpris. Je ne le montrais pas, mais les événements prennaient une autre allure dans mon esprit. La toile complexe changeait de couleurs, de formes. Richard n'était peut-être pas le méchant dans l'histoire. Je serrai les dents. Non, je n'allais pas lui pardonner aussi facilement. Il m'avait menti, je devais lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas se permettre ça avec moi. L'infirmière s'eclipsa alors, suite à une sonnerie téléphonique. Nous étions seuls. Nos regards plongés l'un dans l'autre. Mon amer trahison dans l'objet de ma déception. Il parlait. Simplement. Les mots touchaient mon coeur mais contrairement à tout à l'heure, ils l'appaisaient. Enfin, il me demanda que nous restions amis. Joignant le geste à la parole, il tendit sa main vers moi, afin que je m'en saisisse. Sa voix tournait en écho dans ma tête. Il avait besoin de moi. Il était seul. Il aimerait qu'on reste amis. Il a besoin de moi. Je me redressai sur le lit où j'étais assis et changeai de main pour tenir la poche de glace. Je l'essuyai sur mon pantalon car elle était humide. Et mes doigts se refermèrent sur la paume de Richard.

" J'accepte qu'on reste amis. Je vois bien que tu es différent. Tu m'as aidé aujourd'hui. Je peux compter sur toi, je le sens. Mais il faudra que tu me dises ce que tu me caches. Pourquoi ces mecs t'aiment pas. Je veux que tu me dises tout, Richard. Sinon, nous ne pourrons pas être amis, tu comprends. L'amitié, c'est la sincérité réciproque. Toute cette histoire... Tu m'as déçu, mais tu mérites une seconde chance. On en mérite une tous les deux. Alors... Je t'écoute. "


Je le regardais. Allait-il me mentir à nouveau ? S'il ne me disait pas tout aujourd'hui, ce n'était pas grave. Mais je voulais savoir l'essentiel. Cela comptait pour moi. Il le savait désormais...


[ Sorry d'avoir mis tant de temps à répondre ! :/ ]

_________________

<< Hold your breath, and count to ten. >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne connaissais rien à l'informatique... [ Richard et d'autres si vous le voulez ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
» entretien poste de chargé d'informatique documentaire
» J'ai rien compris, et vous?
» Se bricoler un composteur avec trois fois rien
» Rien à dire de plus ! - Lepicadurien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CODE LYOKO RPG ::  :: Le Centre-Ville-